9 lois pour mieux gérer son temps

" Le temps c’est de l’argent !

Un jour en vaut trois pour qui fait chaque chose en son temps (proverbe chinois).

Le temps passe et ne revient plus (proverbe québécois).

Le temps ne s’incline pas devant nous, mais nous devant le temps (proverbe russe).

Il y a un temps pour ne rien dire, il y a un temps pour parler, mais il n’y a pas un temps pour tout dire (proverbe latin). "


Quand on s’intéresse à la gestion du temps, il y a moulte formules, citations, proverbes autour de ce sujet. Certains disent même que le temps est une invention de l’homme, d’autres présentent le temps comme la 4ième dimension et d’autres encore n’en font aucun cas tellement ils vivent l’instant présent.


Pour ma part, ce que j’aime, c’est exploiter mon temps au mieux en le gérant de la meilleure manière possible.

Et pour cela, j’ai fait quelques recherches pour découvrir 9 lois du temps, 9 lois principales qui nous concernent tous et qui peuvent réellement nous faire gagner du temps en changeant certaines habitudes ou en prenant conscience de nos comportements en lien avec notre organisation.


Je vous partage dans cet article les 9 lois du temps et quelques pépites pour en gagner et devenir riche de son temps !

1- La loi Laborit

2- La loi de Fraisse

3- La loi de Parkinson

4- La loi de Carlson

5- La loi de Murphy

6- La loi d’Illich

7- La Loi de Hofstadter

8- La loi de Pareto

9- La loi de Douglas



1-     La loi de Laborit :
Selon Henri Laborit, un chirurgien et neurobiologiste français, notre comportement nous pousse à faire ce qui nous fait plaisir en premier. Nous recherchons le plaisir immédiat. C'est la loi du moindre effort.
Loi de Laborit

Prendre conscience de ce point nous permet d’éviter de tomber dans le piège de remettre à plus tard tout ce qui nous ennuie ou ne nous procure aucun plaisir mais qu'il est indispensable de réaliser.



Mon conseil : au travail, notre instinct nous incite à fuir le stress. C’est pour cela que nous procrastinons, c’est-à-dire que nous repoussons une tâche au lendemain.

Donc, je vous conseille simplement de commencer votre journée de travail par la tâche la plus difficile et/ou pénible.

Une astuce pour vous faciliter cette pratique : offrez-vous une récompense dès que cette tâche déplaisante est terminée.

Donc, sur vos agendas, vos premières tâches inscrites, ce sont celles que vous aimez le moins.


2-     La loi de Fraisse :
Cette loi nous invite à nous méfier quand nous commençons par réaliser une tâche qui nous plaît au détriment de ce qui pourrait être plus important.
Loi de Fraisse


Cette loi est intimement reliée à la loi de Laborit, qui consiste à commencer par les tâches qui nous font plaisir.



Mon conseil : planifiez vos tâches importantes et urgentes en début de journée pour vous contraindre d’une certaine manière à ne pas les laisser pour après au risque de ne pas les commencer et encore moins de les terminer.



3-     La loi de Parkinson :
La tâche à réaliser tend à occuper tout le temps disponible pour la terminer. En résumé, plus on a de temps pour réaliser une tâche, plus cette tâche prend du temps.

Loi de Parkinson

C’est exactement ce qu’il se passe quand on prévoit une seule tâche pour une journée sans nous préoccuper des autres tâches importantes. On tombe dans le piège de laisser filer le temps et de manquer finalement d’efficacité.



Mon conseil : il est important de fixer des échéances raisonnables et réalistes pour l’accomplissement de vos tâches et de faire des points réguliers pour en suivre la progression. Programmez une heure de début et une durée précise avant de réaliser une tâche. Par exemple, je prévois de rédiger mon article à partir de 10h demain matin et je prévois 1 heure sur mon planning pour réaliser cette tâche.



4-     La loi de Carlson : 
L'économiste suédois S. Carlson affirme que tout travail interrompu sera moins efficace et prendra plus de temps que s'il était effectué de manière continue.

Loi de Carlson

Imaginons, nous sommes concentrés sur une tâche bien précise et nous sommes interrompus par : une notification, un coup de téléphone, un mail qui nous arrivent, un collègue qui débarque dans notre bureau, notre enfant qui accoure vers nous, nous décrochons notre attention de la tâche que nous étions en train de réaliser. Nous perdons pendant un temps notre concentration. Le temps pour la récupérer rendra notre efficacité moins bonne que si nous étions restés concentrés sur la dite tâche.


Mon conseil : mettez sur mode avion votre smartphone, avertissez votre entourage que pendant x minutes ou x heures, vous n’êtes pas disponible, enclenchez le répondeur de votre téléphone et isolez-vous. Si vous travaillez dans un open space, vous pouvez informer vos collègues que vous n’êtes pas disponible immédiatement en posant par exemple un carton rouge sur votre bureau ou tout autre dispositif pour passer le message (que vous aurez pris soin d’expliquer en amont) surtout si vous bossez sur un dossier urgent, important et qui demande beaucoup de concentration.

Il vous faut environ 5 minutes pour reprendre de façon efficace votre tâche. Comptez le nombre de minutes perdues en fin de journée, et observez l'état de frustration dans lequel vous vous trouvez car vous avez l'impression d'avoir perdu du temps ou tout simplement d'avoir manqué d'efficacité !



5-     La loi de Murphy :
Selon Murphy, ingénieur aérospatial, tout ce qui peut mal tourner, va mal tourner. C’est une loi pessimiste qui se vérifie souvent au travail, quand des imprévus viennent retarder des projets.

Loi de Murphy

C’est une loi générale qui s’applique aussi à la gestion du temps. Ce qui complique la situation, c'est la façon dont nous planifions notre agenda. Nous remplissons toutes les cases vides, en sachant d'avance qu'il sera impossible de tenir les délais. Les imprévus se multiplient et l'agenda ne sert plus à rien.


Mon conseil : pour gérer les imprévus, il est bon de ne planifier que 60% du temps de travail. Les 40% restants sont réservés aux imprévus urgents et pour absorber les routines.

S’il reste du temps, en profiter pour faire tout ce qu’on n’a jamais le temps de faire ou prendre de l’avance.



6-     La loi d’Illich : 
Au-delà de 90 minutes de travail, notre attention, notre concentration tendent à diminuer. L’efficacité décroit, et peut devenir négative. Le cerveau a besoin de pauses pour être productif.

Loi d'Illich

Malheureusement, c’est lorsque nous manquons de temps que nous avons tendance à nous comporter de cette manière. C’est le chat qui se mord la queue en quelque sorte.



Mon conseil : je vous propose d’utiliser la technique Pomodoro, technique de gestion du temps développée par Francesco Cirillo à la fin des années 1980.

Cette méthode se base sur l'usage d'un minuteur permettant de respecter des périodes de 25 minutes appelées pomodori. Ces différentes périodes de travail sont séparées par des pauses de 5 minutes.

Des applications existent pour permettre cette programmation de timings adaptés aux capacités de notre cerveau.


7-     La Loi de Hofstadter :
Il arrive souvent que l’on se trompe dans l’évaluation du besoin de temps pour réaliser une tâche. Les délais sont repoussés et le planning est donc décalé. 

Loi de Hofstadter

Quand cette loi se vérifie, c'est panique à bord. Et c'est l'engrenage qui se met en route : stress, compensation pour rattraper le retard, non respect de son écologie et pour finir mauvaise évaluation du temps nécessaire pour terminer la tâche. Le retard se cumule et le stress est entretenu.


Mon conseil : lorsque vous réalisez une tâche que vous savez être répétitive, évaluez une première fois le temps nécessaire à sa réalisation pour être plus précis dans sa planification future. Si vous ne connaissez pas le temps nécessaire, prévoyez toujours un peu plus que pas assez pour ne pas être pris au dépourvu. Au pire, vous aurez la bonne surprise de terminer avant la dead line.



8-     La loi de Pareto :
Cette loi est une observation selon laquelle environ 80 % des effets sont le produit de seulement 20 % des causes. C’est communément la loi appelée loi des 20/80.

Loi Pareto

Cette loi est connue dans plusieurs domaines, par exemple dans la vente, 80% des résultats économiques sont réalisés par 20% des meilleures ventes. Il s’agit de nous concentrer sur ce qui vaut la peine d’être fait. Cela nous oblige à aller à l’essentiel et surtout à nous concentrer sur ce qui nous rapporte le plus. En l’occurrence, en termes de temps, il s’agit de nous concentrer sur 20% des tâches qui rapportent 80% de résultat.


Mon conseil : pour éviter de vous perdre dans des tâches trop pointues, précises, chronophages, prenez le temps d’évaluer ce que ces tâches vous rapportent en termes de résultats. Est-ce qu’elles valent le coup ? Et si oui, à quel degré de perfection il est judicieux d’arriver ?



9-     La loi de Douglas : 
Cette loi signifie que plus on est organisé, plus les documents sont à leur place, triés et classés, moins on perd de temps pour réaliser certaines tâches. C’est la loi inspirée de la méthode japonaise des 5S.

Loi Douglas

Dans l’industrie, notamment automobile, cette loi est largement appliquée. Par exemple, sur des ateliers, tous les outils sont placés à un endroit précis. Chaque outil a sa place et chaque place correspond à un outil. Souvent, une photo accompagne ce tri, ce rangement afin d’aider à respecter l’organisation de départ.


Mon conseil : utilisez des trieurs, des bacs, des classeurs pour trier et ranger vos documents et maintenez à jour votre organisation. Pour ma part, j’ai une astuce pour m’éviter de devoir trier et ranger en permanence. Je mets dans un bac tous les documents destinés à être classés et une fois par semaine, je me mets à le faire. J’ouvre tous mes classeurs et je range les documents mis de côté depuis une semaine. Cela me permet d’être efficace tout en étant détendue, car je sais que c’est un investissement pour ma gestion du temps.



Pour conclure : en fonction de notre personnalité, nous ne sommes pas tous égaux dans notre capacité à bien gérer notre temps. Certaines lois nous semblent parfois évidentes quand d’autres nous demandent réellement de gros efforts pour la mise en œuvre.

Mon dernier conseil : allez-y par étape, ne mettez pas en route toutes les lois en même temps. Vous risqueriez de provoquer un rejet de ces lois qui sont malgré tout précieuses. Commencez par repérer celles que vous utilisez déjà naturellement et choisissez-en une qui pourrait vraiment changer votre vie. Pratiquez pendant quelques semaines cette nouvelle loi et évaluez les bienfaits de cette pratique avant d'en tester une autre.



Si vous ne vous en sortez pas seul, pensez à vous faire accompagner. Il est important de repérer vos croyances limitantes qui vous empêchent de mieux gérer votre temps !


Contactez-moi

7 vues

Posts récents

Voir tout