Ombre et Lumière

Dernière mise à jour : 3 juil. 2021

Je ne vous annonce pas un scoop en disant que sans lumière il n’y a pas d’ombre.


Par contre, l’appliquer à notre personnalité est peut-être moins évident. Quoique !!


Nous avons tous en nous une part d’ombre, des défauts, un trait de notre personnalité que nous souhaitons cacher aux autres, et le plus souvent à nous. Nous ne voulons pas envisager un instant que notre part d’ombre dicte nos conduites. Et pourtant, elle est bien là et plus nous l’ignorons et plus elle insiste pour se faire connaître. Plus nous essayons de mettre en avant notre côté positif et plus le côté négatif s’impose. Il s’impose d’une manière sournoise, car il nous montre des facettes que nous ne lui connaissions pas jusque-là.

Ombre et lumière

En reprenant mon analogie de départ, nous pouvons nous dire que sans notre lumière, sans nos qualités, sans nos bonnes intentions, nos défauts n’existeraient pas. C’est un peu l’idée que je souhaite exprimer dans cet article.



Si nous nous autorisons un seul instant à regarder ce que nous souhaitons rejeter en nous, nous verrons que la lumière se trouve derrière nous. Regarder nos défauts revient à tourner le dos à nos qualités. Donc, dompter nos défauts revient à nous tourner vers eux, à les reconnaître, à les décrire, à les accepter.

J’ai envie d’aller plus loin en disant qu’il est important pour nous de choyer nos défauts pour qu’ils ne prennent pas toute la place, pour qu’ils puissent laisser s'exprimer la lumière et tout ce qui est bon en nous.


C’est un peu comme si nous leur disions : « ok, ok, je vous ai vus, je vous reconnais, vous êtes bien présents, mais regardez bien, vous ne seriez pas là si les qualités n’existaient pas. Vous leur devez bien ça ! »


Lune

Nous ne verrions pas la Lune si le Soleil n'existait pas. Et finalement, le plus important dans l’histoire, c’est que les qualités puissent être bien présentes.


Il s’agit au travers de ces images de se pardonner, de dire :

« oui, je ne suis pas parfait, et mes défauts marquent bien l’existence de mes qualités ». Se réconcilier avec notre zone obscure nous fait avancer vers la lumière, vers ce qui est plus important pour nous, vers ce qui est bon en nous. Nous savons que l’ombre est là, nous l’avons parfaitement définie et nous avançons sereinement, sans peur et sans crainte que l’ombre nous engloutisse. L’ombre non refoulée ne s’imposera pas avec acharnement.


Jean Monbourquette écrit dans son livre « Apprivoiser son ombre » : « Faire la paix avec son ombre et se lier d’amitié avec elle constitue la condition fondamentale d’une authentique estime de soi. » Je vous conseille d’ailleurs ce livre qui vous expliquera comment reconnaître notre part d’ombre, comment l’apprivoiser, comment vivre avec et comment harmoniser nos vies en regardant notre être dans sa globalité, dans sa complétude.


C. G. Jung a dit : « Il vaut mieux être complet que parfait. »

17 vues

Posts récents

Voir tout