3 questions pour un jeune manager

Dernière mise à jour : 3 févr.

"Je ne m’en sens pas capable…

Comment me sentir légitime ?

Les doutes m’envahissent !

Vais-je réussir ?

Je suis peut-être trop jeune pour ce poste de manager !

Qu’est-ce que je vais apporter à mon équipe avec si peu d’expérience ?"


Autant de questions qu’un jeune manager peut se poser quand il débute dans un poste d’encadrement.

Pourtant, si le jeune manager est arrivé à ce poste, c’est qu’il le mérite et qu’il en a les capacités.


Voici les 3 grandes questions qu'un jeune manager va indéniablement se poser à un moment ou à un autre :

1- Pourquoi j'ai été nommé à ce poste de manager ?

2- Comment faire pour trouver ma juste place ?

3- Comment garder mon équilibre de vie ?


Voici quelques réflexions au sujet des débuts nébuleux que peut connaître un jeune manager. Il s'agit ici de répondre à ces questions afin de réduire les doutes, prendre de l’assurance sans arrogance !



1-     Pourquoi j’ai été nommé à ce poste de manager ?


Peu importe l’âge, les doutes sont là. La première question à vous poser est de savoir pourquoi vous avez été nommé à ce poste. Le choix n’a pas été fait au hasard… Vos qualités sont appréciées, votre leadership est reconnu.

point interrogation

Vous doutez quant aux motivations qui ont poussé votre nomination à ce poste ? Posez la question !


Se sentir légitime est important pour bien vivre cette fonction. Pour cela, vous pouvez clarifier les attentes de votre N+1 pour définir le périmètre de vos responsabilités et les objectifs qu’il souhaite que vous atteigniez. Vous serez ainsi au clair pour à votre tour poser les objectifs à votre équipe.

Listez vos qualités, vos points forts et lisez-les régulièrement pour maintenir votre sentiment de légitimité au plus haut niveau. C’est une liste que vous pourrez maintenir à jour, car oui, vous allez progresser tout au long de votre carrière !



2-     Comment faire pour trouver ma juste place ?


Trouver votre place au sein de votre équipe c’est trouver le juste milieu entre « bon copain » et « petit chef ». L’excès d’autorité ou au contraire le laxisme ne font pas bon ménage avec le management de qualité.


pièce de puzzle

Se positionner auprès de votre équipe est une des premières actions à mener avec humilité et respect. Tout ce que vous entreprenez dans la relation humaine avec chacun des membres de votre équipe vous reviendra en effet miroir : le respect, l’écoute, le courage d’affirmer des opinions.


Il est alors important d’accorder du temps à chacun lors d’entretiens individuels. Identifier les forces et les faiblesses de chacun vous permettra de savoir à quoi vous attendre. Observer le fonctionnement du groupe sera un atout pour comprendre les relations entre les membres de votre équipe et créer la cohésion qu’il peut manquer ou renforcer les liens déjà existants.


Et si vous gérez des personnes plus âgées, soyez au clair avec ces personnes. Elles savent que vous êtes plus jeune, il ne sert à rien de faire semblant. L’écoute est un premier ingrédient indispensable pour que la relation soit au clair. Faire formuler les craintes et y répondre avec sincérité font partie des comportements qu’attend une génération différente. Démontrez vos atouts, partagez votre expérience avec humilité pour donner des éléments qui rassureront les membres plus âgés.


Et enfin, n'oubliez pas de préciser que vous allez vous apporter des choses mutuellement. En effet, de part votre jeunesse, les méthodes agiles vous sont familières, le travail digitalisé ne vous fait pas peur. Votre collaborateur plus âgé aura quant à lui une expérience de l’entreprise plus affutée, des connaissances plus abouties et une sagesse certainement appréciable selon les circonstances.


Ce qu’il faut retenir, c’est que jeune ou moins jeune, vous êtes dans le même bateau pour atteindre les mêmes objectifs. La qualité de vie au travail, la bonne ambiance, la satisfaction de réussir sont les éléments qui vous réunissent quelle que soit la génération.


La communication est au cœur de vos relations et être franc, direct avec bienveillance est selon moi l'ingrédient qui prédomine et ce quelque soit l'âge de vos collaborateurs.



3-     Comment garder mon équilibre de vie ?


Depuis quelques années maintenant, la qualité de vie au travail est un élément plus qu’important dans nos vies professionnelles. Je dirais même que la qualité de vie globale est aujourd’hui ce qui prime pour maintenir une harmonie de vie saine. La qualité de vie au travail et hors-travail passe par le respect de quelques points importants comme :

- La gestion du temps efficace

- La connaissance de votre périmètre de responsabilités

- La mise au clair des objectifs à atteindre

- La reconnaissance de vos pairs, de votre manager et de votre équipe

- La connaissance de soi et la compréhension des autres

- La gestion des émotions




pierres en équilibre


Et pour conclure, il est important d’accepter de franchir chaque étape avec patience et sérénité. Tout ne se fait pas en un jour, le management est une expérience de vie et colle à un apprentissage à long termes. C’est grâce aux erreurs que vous apprendrez. En avoir conscience est primordial pour avancer avec conviction et ouverture.




Moussa Laidi a dit : "En général, un bon responsable manager, c'est celui qui améliore quotidiennement la communication et qui écoute son environnement".


32 vues

Posts récents

Voir tout