3 étapes à conscientiser pour un projet abouti !


« Un jour sans fin » avec Bill Muray, vous connaissez certainement !

C’est un film de Harold Ramis qui sous forme d’une comédie raconte l’histoire d’un présentateur de météo qui reste coincé dans une journée qui se répète sans cesse, sans fin. Plusieurs autres films télévisés se sont produits ensuite qui racontent toujours le même phénomène : la répétition sans fin d’une même journée pour le principal protagoniste.



cercle sans fin

Dans notre vie réelle, fort heureusement (ou pas), nous ne connaissons pas cet étrange évènement, mais nous pouvons très bien répéter les mêmes cycles qui n’aboutissent pas ou ne se déroulent pas comme nous le souhaitions.

Nous avons alors l’impression de bloquer ou de nous tromper toujours au même endroit. Et c’est un peu comme si la vie remettait sur notre chemin plus ou moins les mêmes évènements jusqu’à les réussir pour de bon, un peu comme dans le film cité plus haut.


Vous vous reconnaissez peut-être ?


éternel recommencement

Par exemple, vous changez de job une fois, deux fois, trois fois… au cours de votre vie et au bout de la n-ième fois, vous avez l’impression d’avoir déjà vécu les mêmes évènements sans avoir ce sentiment de complétude. Comme si vous vous étiez trompé à la même étape à chaque changement. Vous changez de métier, de voie professionnelle, de patron ou de lieu géographique mais vous finissez par ne plus supporter vos choix et vous avez l'impression que jamais de votre vie, vous ne pourrez vous épanouir professionnellement.


Et si je vous disais que dans cette histoire de répétition sans fin , il s'agit d'une histoire d'émotions. Ces dernières sont d’une importance cruciale pour tous les choix que nous faisons quotidiennement, pour des choix futiles comme pour des choix très importants, à fort enjeu.


Au cours de notre scolarité, et surtout pour les personnes de ma génération et celles d’avant, les émotions sont loin d’être évoquées et valorisées. On nous apprend même à les ignorer, à les fuir et à ne surtout pas les traiter.

Or ces émotions, au-delà du fait qu’elles sont indispensables pour vivre notre vie pleinement, sont également indispensables pour réaliser des choix et pour dépasser les obstacles que nous rencontrons dans notre quotidien quand nous menons des projets.


Daniel Goleman nous l’exprime très clairement dans son livre ‘L’intelligence émotionnelle’. Voici un extrait du premier tome sur le sujet des émotions et de leur importance : « La principale leçon que l’on peut tirer de toute cette histoire est que les sentiments jouent un rôle décisif dans le flot incessant de nos décisions personnelles. Si la violence des sentiments peut s’avérer catastrophique pour le raisonnement, leur méconnaissance peut être tout aussi désastreuse, surtout lorsqu’il s’agit de prendre des décisions dont peut dépendre notre avenir – quel métier choisir ? doit-on quitter son emploi sûr pour un autre moins stable mais plus intéressant ? quel homme ou quelle femme fréquenter ou épouser ? dans quelle région s’établir ? quel appartement ou quelle maison louer ou acheter ? et ainsi de suite, notre vie durant. »


En partant de l’analyse de Daniel Goleman et en y combinant les études sur l’ennéagramme, je vous propose de réfléchir à 3 moments qui composent le vécu d'un projet pour comprendre ce qui dysfonctionne.


Ces 3 moments sont :


1- Le moment avant le choix

2- Le moment où tout va trop vite

3- Le moment où tout s'arrête




1-     Le moment avant le choix


plusieurs options

Il est important lorsque nous faisons le point sur un projet ou lorsque nous analysons un projet passé non abouti de s’attarder sur le moment juste avant la prise de décision de passer à l’action pour comprendre ce qui a dysfonctionné.

Comprendre les raisons qui ont poussé le passage à l’action tout comme les raisons qui ont freiné, ralenti ou empêché de passer à l’action pendant un temps donné donne beaucoup d’informations précieuses pour la suite du projet.

S'attarder sur cette étape permet de prendre conscience de ce qui est réellement important pour nous et pour le projet. Cette étape mérite donc que nous la vivions pleinement.



2-     Le moment où tout va trop vite


le lièvre et la tortue

Lorsque nous sommes enfin engagés dans un projet, il nous arrive de zapper certaines étapes cruciales et de ne même pas en avoir conscience.

Zapper ces étapes stratégiques conditionne la fragilité du projet. Il devient très intéressant, pour ne pas dire indispensable, de regarder avec courage pourquoi ces étapes ont été zappées. Quelles sont les émotions que nous avons cherché à fuir, quels sont les sentiments désagréables que nous n’avons pas souhaité ressentir ?

S'attarder sur cette compréhension permet de voir la réalité en face avec courage, de sorte à éviter les œillères et à consolider le projet.



3-     Le moment où tout s’arrête


stop émotions

Parfois, en plein milieu d’un projet, notre rythme ralentit pour stopper. Tout devient figé et nous n’avançons plus, ni ne reculons. Nous sommes comme paralysés et la fin du projet devient alors un rêve inaccessible.


Comprendre ce qui a provoqué cet arrêt pour pouvoir le dépasser est essentiel. C’est la plupart du temps par l’analyse des ressentis, des émotions que nous réussissons à prendre les bonnes décisions. Oser regarder en face ce qui nous fait peur, ce qui nous rend triste ou ce qui nous met en colère est salvateur pour le projet en cours. Il s’agit parfois d’oser revenir en arrière pour ajuster certains aspects du projet, il s’agit d’autres fois de passer simplement à l’action de façon juste.


En résumé, pour faire un choix important de notre vie, nous avons intérêt à nous connecter à nos émotions, nos sentiments, nos sensations. Mais ce n'est pas toujours évident !! Nous fuyons alors les émotions douloureuses pour tenter de prendre des décisions uniquement avec notre partie de cerveau très cartésien.


En utilisant l’ennéagramme comme outil dynamique, chaque étape importante d’un projet est passé au peigne fin de manière à mettre de la conscience sur les réussites et sur les difficultés. Le but est de dépasser les points de blocage ou de ralentir les excitations qui pourraient amener à la précipitation.

Allier l'hypnose à l'analyse de ces étapes est selon moi le plus puissant des chemins que nous pouvons emprunter pour que notre projet aboutisse pleinement.


Daniel Goleman a dit : "La gestion de nos émotions est une tâche de tous les instants."




Vous souhaitez des renseignements au sujet de mes accompagnements en coaching ou en hypnothérapie ?


Contactez-moi






7 vues

Posts récents

Voir tout